Rechercher

Comment mon anémie m'a sauvée la vie

Mis à jour : mai 10



Cela fait dix ans déjà. Dix ans que je pratique dans la tradition taoïste Daxuan de Serge Augier. Je l'ai rencontré lors d'un passage à Paris en février 2008 et pour ma santé, c'est là que tout a changé. Je vivais alors en Chine et je rencontrais des difficultés importantes dues à une anémie, plutôt compliquée avec laquelle je bataillais depuis des années. Ce professeur d'arts martiaux chinois a généreusement donné à distance, par l'intermédiaire d'un ami voulant m'aider, des exercices taoïstes de santé quotidiens pour me sortir du gouffre où je me trouvais.

Ces exercices, je les ai fais : des séances d'une demi-heure trois fois par jour, composée de mouvements simples et de respirations en position assise. Et c'est comme ça que la pratique a sauvé ma vie. Alors que celle-ci était en train de m’échapper. Laissez-moi vous raconter mon histoire... qui m'a amenée à cet engagement de pratiquer que je n'ai jamais regretté.

Episode 1 : Mes 10 ans « Elle est pâle, elle a l'air fatiguée » (1992)

L'hypothèse de la maladie méditerranéenne

Enfant, lors d'une prise de sang de contrôle, mes globules rouges alertent les médecins. J'ai une anémie, diagnostiquée "thalassémie", c’est-à-dire que, comme beaucoup de Méditerranéens, j'ai peu de globules rouges. Étant donné mes origines pieds-noirs (Espagne-Algérie), rien d'étonnant apparemment ; et le type pommettes hautes, cernes prononcés et teint à la Enrico Macias est bel et bien dans la famille !

Je vis ainsi jusqu'à mes 20 ans environ, avec ma tête qui fait paniquer l'infirmière au lycée lorsque j’arrive pour règles douloureuses, et mon père qui vient me chercher et qui dit "Ah mais non ça va, elle est juste un peu plus pâle que d'habitude". Je vis ainsi. Marion est petite, Marion a des cernes, Marion est souvent fatiguée, c'est comme ça.

Episode 2 : Mes 22 ans « Du sang sur pattes » (2004)

Un hématologue cherche son cas d'école

A 22 ans, à nouveau lors d'une prise de sang, alerte : avec la thalassémie, les globules rouges devraient être plus petits et ils sont... trop gros ! En plus d'être pâle et fatiguée, j'ai des globules obèses, allons bon… Mon parcours se transforme alors en enquête de l'inspecteur gadget en mode hématologique, ponctuée de peu sympathiques biopsie médullaire, myélogrammes et prises de sang par litres… bon j’exagère un peu pour les litres mais vu que j'en manquais déjà, vous voyez le tableau !

Ah oui et sinon : "On ne sait toujours pas ce que vous avez mais on cherche." Pendant ce temps-là, je navigue apeurée dans les méandres de l'hématologie et de la génétique, qui soulèvent des questions familiales : ça vient du père ou de la mère ? D’où ça vient ?...

Episode 3 : Mes 25 ans « Un autre regard » (2007)

Rencontre avec la pratique & la médecine chinoise

Pendant ces quelques années d’énigmes sanguines, je suis à Paris pour mes études de chinois aux Langues O'. En 2006, je pars étudier en Chine, c'est là que tout va changer. En 2007, mon hémoglobine dégringole, je suis en Chine, les médecins hésitent à me rapatrier, sachant qu'en dessous du taux d'hémoglobine de 8,5, que j’avoisine, je ne peux plus monter dans l'avion !

Et là, je reçois deux cadeaux de la vie : une rencontre avec une femme chinoise praticienne de médecine traditionnelle et les exercices de Serge Augier, de la tradition taoïste Daxuan. La doctoresse, prends mon pouls très attentivement et me dit «Il s'est passé quelque chose à votre naissance » et « Votre " Sang-Qi " est insuffisant ». Elle me donne des conseils en nutrition -aliments à éviter, aliments à favoriser-, le nom de médicaments traditionnels et m'écrit tout ça en chinois dans mon agenda !

Fin 2008, un an s'est écoulé, les médicaments sont difficiles à avaler mais je fais ce que je peux et les exercices de Serge Augier me font un bien fou. Mais un départ précipité et imprévu de Chine, le contre-coup du retour en France et l'arrivée de l'hiver me replongent au fond du gouffre. Serge oriente alors vers Laetitia Chevillard pour une consultation en Médecine Traditionnelle Chinois (MTC).

De là commence un long chemin, un suivi en MTC, toutes les semaines d'abord, puis tous les mois : des séances, des mouvements, des exercices respiratoires et un changement d'alimentation. Comme je fais les exercices quotidiennement, Laetitia m'oriente à son tour vers Serge cette fois en tant que professeur et je commence vraiment la pratique avec lui en 2009. C'est une révolution.

Episode 4 : Mes 27 ans « De la lumière » (2009)

La pratique personnelle est la voie

Grâce à la pratique, je me suis sauvée. Dans les deux sens du terme. Je me suis sauvée d'une spirale médicale infantilisante autant que culpabilisante qui s'interrogeait sur le taux d'invalidité professionnelle à me donner. Et d'autre part, d'un hématologue de type professeur Tournesol qui, après des années de recherche et de présentation de mon "cas" partout, a enfin trouvé qu'un gène était dégénérescent, lié au fer justement.

Et quand je lui ai demandé : « Ok super, on a trouvé, alors on fait quoi maintenant ? », ce scientifique chevronné, obnubilé par les nombres sur le papier, a magnifiquement répondu «Eh bien, je n’en sais rien». Moi intérieurement : « Non mais vous déconnez là ?!? » Et lui, à voix haute, malheureusement : « Ah si surtout, vous ne bougez pas, vous ne faîtes rien, vous vous fatiguez le moins possible !»

C’est à ce moment-là que j’ai dû faire un choix. Pour me sauver la vie. Lentement mais sûrement une bataille a démarré à l'intérieur et à l'extérieur de moi, nourrie de ces questions :

-A qui fais-je le plus confiance ?

-Qu'est-ce qui semble marcher pour moi ? A quoi le vois-je ?

-Comment je me sens, qu'est-ce que mon corps me dit ?

Episode 5 : Mes 30 ans « L’ultime traitement et mon choix » 2012

Négociations avec les hématologues

Et là encore, la route a été longue : il m’a fallu 4 années supplémentaires pour que je dise vraiment STOP, non, ça suffit les essais sur mon corps. Il m’a fallu un énième traitement expérimental en 2012 avec un chélateur de fer (traitement qui le détruit), qui a certes fait baisser le taux de fer inquiétant, mais qui, par la même occasion, commençait à dérégler mon foie et mes reins, en même temps que mon énergie et mon moral… Et ironie de la chose, au bout de 3 mois, mon taux de fer est remonté jusqu'à son taux habituel, comme si mon corps reprenait ses propres repères. Du coup, le professeur Tournesol voulait... augmenter le traitement bien sûr !

Heureusement, parmi tous les tests à passer pour me faire peur, j'ai rencontré un cardiologue bienveillant et expérimenté qui m'a dit "Ecoutez, vous avez l'air raisonnable, continuez à surveillez régulièrement et ça ira bien comme ça. Si aucun fer ne s'est déposé sur votre cœur en 30 ans, c'est que vous vivez déjà avec. » Halleluyah !

J’ai fait face à ma peur de mourir et à ma réalité, fait fi des mots « hémocromatose » et « cancer du foie » brandis pour me faire peur par le fameux chercheur et j’ai arrêté ce poison, qui, certes remboursé par la sécurité sociale, faisait que je coûtais plus d’un SMIC à la société tous les mois…

Ce cardiologue m'a aidée, vraiment. Ainsi que l’hématologue en relais du chercheur inspiré parti à l’étranger. Magie de la vie, ce second chercheur s’est avéré pratiquant d’arts martiaux et sa femme... professeur de Taiji, que je pratiquais justement depuis des années dans mon l'Ecole taoïste Daxuan. Pas de hasard ! Peut-être que quelque part, quand je me suis alignée, tout s’est aligné aussi. Ce médecin m'a donc fait confiance pour me gérer et revenir si quelque chose me semblait disfonctionner.

Episode 6 : Mes 35 ans

"La pire ruse du démon est de vous faire croire qu'il n'existe pas…" 2017

Ma santé, ma responsabilité, mon histoire et tout le reste

Voilà comment j'ai repris ma liberté d'être humain, cessant d'être du "sang sur pattes" et de donner la moitié du mien à la science tous les quinze jours. Ce stop je l'ai posé, aidée par les séances avec ma praticienne en MTC, Laetitia Chevillard, les cours et les stages avec mon professeur Serge Augier et tout simplement l’évidence. Depuis plusieurs années, mon corps, mon teint, mon énergie et mon moral vont mieux grâce à mon heure et demi de pratique quotidienne.

Et comme un voyage dans cette vie ne se termine jamais vraiment... c'est un autre voyage que j'ai entamé, mise sur la piste par la phrase de la doctoresse en Chine qui m'avait dit : «Il s'est passé quelque chose à votre naissance». Un voyage pour comprendre et mieux apprivoiser cette "mal a dit", comprendre le fait, qu'en réalité, elle s'est créée à mon niveau et qu’elle n'est donc pas héritée. Ce voyage m'amène dans ma famille, visiter les schémas reçus, mes propres constructions défensives face à la vie, ce voyage aujourd’hui je le vois autrement grâce au shamanisme que je pratique... ce voyage, c’est mon histoire et mon incarnation finalement.

Et tout récemment encore, quand il a été temps, puisque je m'étais proposée d'écrire ce témoignage dans mon Ecole Daxuan, j'ai traversé de nouvelles difficultés et j’ai inconsciemment laissé mon énergie rebasculer vers le fond et remonter, comme pour revisiter quelque chose une dernière fois, me faire peur et comprendre une bonne fois pour toute que je ne suis plus cette "Marion-malade" "Marion-fatiguée'", en tous cas de base, oui, mais pas comme une fatalité éternelle.

Et j'ai ressenti profondément cette phrase taoïste : "La pire ruse du démon, c'est de nous faire croire qu'il n’existe plus..." et ainsi pu accepter que mon anémie est ma fragilité à vie ! C'est ce qui est et ce à quoi je dois m’adapter au fil du temps. C'est là, tout simplement.

Finalement, ma fragilité, c'est ma force puisque qu'elle m'a amenée à la pratique, à l'étude de la Médecine Traditionnelle Chinoise et à modifier toute ma vie en mieux. Je vais même mieux que certains amis trentenaires avec un potentiel bien meilleur que le mien et qui, sans la pratique, vont aujourd'hui moins bien que moi...

Voilà comment mon anémie m'a sauvé la vie et je sais que grâce à la pratique et à la profondeur de la Voie, elle a encore dans cette vie beaucoup à m'apprendre sur mon chemin de mortelle...

Merci de m’avoir lue et bon cheminement à tous, je vous souhaite de trouver votre pratique :)

Marion


- Mes textes font partie du projet : "Mes Papillons de Transformation" : ils ont un corps de mots, une aile de musique et de son, une aile de caractère chinois et de sens. Transformons nous intérieurement pour s'envoler et alléger nos vie vers plus de sens : direction et signification. -

Aile de son :

🎧 "Amazing grace" John Newton - Version de LeAnn Rimes




Aile de sens :

🀄️Le caractère qui signifie la Voie


106 vues

Suivez moi